Le 61° Congrès International des Economistes de Langue française, AIELF, pour la première fois en Amérique Latine

Le 61° Congrès International des Economistes de Langue française, AIELF, pour la première fois en Amérique Latine

L’Université Bernardo O’Higgins accueillera le 61ème Congrès de l’Association Internationale des Economistes de Langue Française (AIELF). Cette association, créée il y a 100 ans, a en effet choisi l’UBO pour accueillir cet événement international qui, pour la première fois, aura lieu en Amérique latine.

«L’université a présenté sa postulation dès 2017, car en tant que seul membre de l’association en Amérique Latine, elle a souhaité profiter de cette grande opportunité pour générer ce nouvel espace d’échanges, au sein de son institution d’enseignement supérieur orientée vers la culture francophone, cachet qui la différencie des autres universités du pays. Une participation de plus de 100 économistes originaires de 20 pays d’Europe, d’Afrique et d’Amérique latine est attendue, avec le pari de fédérer autour de cette invitation les économistes francophones du Chili et du Continent. », explique Virginie Delalande, Directrice des Relations Interinstitutionnelles de l’Université.

Le thème central du congrès défini par le comité scientifique de l’Association «Pour une recherche économique efficace», aura pour objet de débattre de la façon dont la science économique et sa recherche contribuent à la Société; et de réfléchir sur l’importance du rôle de l’économiste. Dans cette mission, l’Université Bernardo O’Higgins compte avec le soutien de nombreuses ambassades de pays membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) : ambassades de France, Belgique, Egypte, Grèce, Haïti, Maroc, Suisse, Pologne, Délégation Wallonie-Bruxelles, ainsi que l’appui d’institutions gouvernementales tels que le Sernatur, Fundación Imagen Chile, le Gouvernement régional de Santiago ainsi que le SCB, Santiago Convention Bureau, qui facilitent et promeuvent l’organisation de congrès internationaux au Chili. En attendant l’inauguration de ce 61° congrès AIELF, l’UBO se prépare et met en place toute l’infrastructure nécessaire à ce que ce congrès soit un succès académique, économique, et une expérience inoubliable pour tous les participants.

 

Partager cet article


Traducir